image allergie

Reconnaitre les
allergies

La rhinite allergique

Prévalence

La France se situe parmi les pays à forte prévalence pour la rhinite allergique (3) :

  • 39% chez les 18-25 ans,
  • 35 % chez les 26-35 ans,
  • 22 % chez les plus de 65,
  • Chez les femmes 36% et 25% chez les hommes

Bien que bénigne, la rhinite allergique a un impact important sur la qualité de vie des patients et sur les activités quotidiennes, professionnelles ou scolaires (3,11).

Symptômes

Il existe une triade des symptômes de la rhinite allergique tout à fait caractéristiques :

  • - Éternuements
  • - Rhinorrhée claire (nez qui coule)
  • - Obstruction / congestion nasale

Au moins deux de ces symptômes sont présents chez plus de 85% des patients (8). Outre ces symptômes principaux, un prurit nasal (démangeaison au niveau du nez), céphalées (maux de tête), asthénie (fatigue physique) peuvent être associés. La rhinite allergique est souvent associée à la conjonctivite allergique (rougeur, larmoiement, démangeaison des yeux)

Classification

  • - La rhinite allergique « saisonnière » (ou « rhume des foins ») survient chaque année à la même saison et le plus souvent associée à une conjonctivite. Les allergènes sont principalement les pollens.
  • - La rhinite allergique « perannuelle » dure toute l’année. Les allergènes responsables sont généralement les acariens (« poussière de maison »), les animaux (les chats, les chiens), les moisissures et les blattes.
    L’ancienne classification est encore utilisée en pratique courante.